Voyage sponsorisé par Electronic Arts / Maxis

Le voyage

Traverser la moitié du globe n'est pas une mince affaire ! Je me suis réveillé aux aurores, à 3h30 (ou plus exactement juste levé, n'ayant pas réussi à dormir beaucoup) pour sauter dans le taxi qui m'a amené à l'aéroport de Nantes, où mon avion décollait à 6h50 pour Amsterdam, première étape de ce voyage.

Après avoir traversé l'aéroport d'Amsterdam Schiphol en courant (je n'avais que 1h25 devant moi pour sauter dans l'avion pour San Francisco !), passé quelques minutes stressantes devant la machine qui devait m'imprimer la carte d'embarquement et avoir grillé tout le monde au contrôle des passeports en passant en prioritaire, j'ai pu embarquer.

Les 11h de vol ne furent pas non plus les plus reposantes de ma vie. Je n'avais jamais pris l'avion pour un trajet si long, et j'ai un peu vu le temps passer... d'autant que les deux repas qui nous ont été servis n'étaient pas franchement des plus appétissants non plus (je vous épargne les photos, ne m'en voulez pas).

Enfin bon, une fois l'avion ayant atteint San Francisco, les choses sont devenues nettement plus intéressantes !

L'arrivée à San Francisco

Nous n'étions cependant pas au bout de nos peines au niveau de l'attente : nous avons passé près d'une heure à la douane américaine (vu la longueur de la file d'attente, on se serait crus à Disneyland... l'amusement en moins), puis une autre heure à l'intérieur de l'aéroport pour attendre la navette qui devait nous conduire à l'hôtel. Le jet-lag m'avait toute fois un peu déboussolé : difficile de se dire qu'en partant à 10h d'Amsterdam et après 11h d'avion j'avais traversé la moitié du globe et qu'il était désormais seulement midi !

Mais une fois dans la navette, j'ai commencé à apprécier pleinement ce voyage. Cela fait drôle de réaliser que moins d'une demie-journée plus tôt j'étais de l'autre côté de l'Atlantique et que désormais je suis sur le sol américain, où je mettais les d'ailleurs les pieds pour la première fois.

L'hôtel s'est révélé bien mieux que ce à quoi je m'attendais ! Situé à Redwood City, à deux pas des studios d'EA, il ne manquait pas de classe, c'est le moins qu'on puisse dire. Une fois les clés de ma chambre récupérées, quelle ne fût pas ma surprise en la découvrant : une grande pièce (plus grande que mon studio à Nantes, ce qui m'a fait sourire), une jolie vue sur les alentours, et surtout un grand lit double King Size (et très moelleux) pour moi tout seul ! Dormir ici s'annonçait être un régal.

Passage chez EA et découverte de San Francisco

Une fois la super surprise de cette chambre passée, je suis redescendu faire connaissance avec les autres joueurs qui étaient déjà là. J'ai donc notamment rencontré Michael (SimTimes.de), Jovan (Sims Community) et retrouvé Sandra de Sims Online avec qui j'avais déjà pu faire connaissance à l'aéroport.

Nous sommes alors allés faire un petit tour du côté des studios d'EA qui sont situés juste à côté de l'hôtel. La visite vue très succincte : nous nous sommes contentés de prendre des photos de l'enseigne EA située à l'entrée. C'est pas grand chose en comparaison de ce qui nous attend le mercredi juste après, c'est mais c'est quand même très symbolique !

That enseigne !

Retour à l'hôtel où nous montons ensuite... dans la navette direction l'aéroport de San Francisco ! Non, pas pour prendre un avion (ce séjour s'annonce si bien, pourquoi l'écourter ?) mais le train pour se rendre dans la ville même.

Nous arrivons ensuite à la Station Powell, en plein coeur de la ville. Immédiatement, je tombe sous le charme de l'endroit : l'architecture des immeubles, les véhicules avec leurs caténaires qui leur donnent un style très atypique... Nous vagabondons ainsi dans le centre pendant plusieurs heures jusqu'à la tombée de la nuit.

Nous explorons les rues, passant de quartier en quartier, nous arrêtant pour prendre des photos et jeter un oeil dans les boutiques. J'ai cru que nous n'allions jamais rentrer à l'hôtel ! Nous avons d'ailleurs eu un peu de mal à retourner à Redwood City, le train de banlieue / métro qui va à l'aéroport que nous avions pris à l'aller ne fonctionnant plus à cette heure. Heureusement, Michael, qui connaissait assez bien la ville pour avoir participé à d'autres Sims Camp par le passé, parvient à nous faire monter dans un autre train qui lui nous emmène directement à Redwood City, sans repasser par la case San Francisco International Airport.

Retour à la maison

Pour terminer cette journée, une fois le train que le train nous eût déposés à Redwood City, nous avons dû faire un dernier et long effort pour rentrer à l'hôtel, qui n'est malheureusement pas tout près de la gare ! Et puis tant qu'à être partis pour marcher, nous retournons sur le campus des studios d'EA, dont les bâtiments sont forts endormis, pour le traverser et se rendre au supermarché faire quelques courses. L'occasion pour moi de découvrir un vrai supermarché américain (en vrai, le truc, s'il n'a l'air d'être qu'un petit supermarché de quartier de l'extérieur, est en fait quasiment de la taille d'un hypermarché de par chez nous). Je suis impressionné par la longueur du rayon dédié aux chips ! Et niveau pâtisseries, c'est pas la joie : ici ce sont de gros gâteaux pleins de crème et biens gras. On est loin du raffinement des pâtisseries françaises... De toute façon, je suis juste venu pour acheter à boire. :p

Une fois cette visite terminée, nous retournons tranquillement à l'hôtel. La nuit est très chaude, ça fait tout drôle quand je repense à la fraîcheur que j'ai laissée à Nantes. Ici il y a pas une seule brise, c'est tellement peu venteux que les nuages dans le ciel paraissent statiques. Mais assez contemplé la météo, il est grand temps de rejoindre le confort de l'hôtel (climatisé, à mon grand soulagement) et de m'endormir comme une pierre...

That enseigne !

Voyage sponsorisé par Electronic Arts / Maxis